AOUT 2018 : rendez-vous avec le Patrimoine

Le Patrimoine de Saint Léger…Autrefois…

 

         Un Inventaire Départemental du Patrimoine Hydraulique, mené à l’initiative du Département de la Savoie, est en cours en Pays de Savoie.

Durant le mois d’août dernier, nous avons suivi,  avec Clara BERELLE, les berges des ruisseaux du Berger, du Quidé, du Merle : que reste-t-il des moulins à farine, des scieries, des battoirs à blé et à chanvre, du martinet, des clouteries et des forges ?

Les forges et clouteries étaient très anciennes : elles apparaissent sur la mappe Sarde de 1733. Singularité : au-delà des Bauges, seul le village de St Léger comptait des clouteries ! Nos guides du Patrimoine peuvent vous en dire long sur celles des Bauges et les « brigands de grands chemins » qui s’attelaient à la fabrication !

Si ce n’est l’invasion espagnole (1742-1749) particulièrement destructrice qui les a anéanties, les crues, éboulements ont fini d’effacer les traces de l’exploitation du fer des Hurtières sur notre village.

….

Grâce à la monographie réalisée par Jacquis VITTOZ et ses classes successives de 1981-1983, nous avions connaissance du métier de meunier, au siècle dernier : qui dit meuniers, dit moulins…Clara BERELLE nous a « ramenées » au Domaine où restent encore 2 bâtisses de 2 anciens moulins ! Lors de leur visite, nous avons constaté qu’ils étaient alimentés de la même manière que les moulins de Saint André : l’eau canalisée passait au-dessous des bâtiments pour permettre à 1 roue horizontale de transmettre l’énergie nécessaire qui entrainait les meules de pierres.

Nous remercions Michèle, Amandine et Alain, Cédric pour le meilleur accueil qu’ils nous ont réservé durant cette prospection…Le travail de Clara BERELLE étant officiel, nous attendrons son autorisation pour vous communiquer plus d’éléments.

….

Pierrot DULAC nous a été également d’un grand concours pour l’appréhension du patrimoine passé de la commune : outre une quantité de faits historiques datés (comme le recensement de la population/hameau en 1876), il nous a fait l’état des 16 fours qui existaient sur la commune, des hameaux disparus, nous a transmis les dernières rencontres de son grand père avec certainement les derniers ours vivants sur ce territoire…

….

La mémoire collectée enrichit les visites de nos guides et pourrait servir de matière à des sentiers thématiques.